La naturopathie

carrot-1085063_1920

La naturopathie, c’est quoi ?

Selon la définition donnée par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : « la Naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques ». 

Historique :

Puisant ses pratiques dans les médecines les plus traditionnelles, la naturopathie – qui signifie « guérir en suivant les règles de la nature » – est une discipline ancestrale, ayant pour maître Hippocrate (460-377 avant JC).
Il fut le premier a appliquer la philosophie du « médecin intérieur »,  mettant en évidence le principe de vitalité ou de la force auto-guérisseuse de l’être.

Cependant, il faut attendre la fin du XIXe siècle pour voir apparaître la naturopathie « moderne », d’abord aux États-Unis grâce à John Scheel et Benedict Lust, puis en France avec le biologiste Pierre Valentin Marchesseau.
Enfin, depuis 1978, la naturopathie est référencée par l’OMS et reconnue dans plus de dix pays européens sous condition que le naturopathe ne revendique pas le titre de « docteur en médecine », ne procède à aucun diagnostic et n’invite jamais à interrompre un traitement médical en cours.

Les 7 principes de la naturopathie :

1. D’abord ne pas nuire (primum non nocere)
2. La nature est guérisseuse (vis medicatrix naturae)
3. 
Identifier et traiter la cause (tolle causam)
4. Traiter la personne dans sa globalité 
5. Le thérapeute est un éducateur (docere)
6. La prévention est la meilleure des cures
7. Établir la santé et le bien-être


Les techniques utilisées en naturopathie :

La naturopathie repose sur 3 techniques majeures que sont :
L’alimentation (ou plutôt l’hygiène nutritionnelle) : car comme le disait si bien Hippocrate à l’époque  » Que ta nourriture soit ton médicament, et ton médicament soit dans ta nourriture » pour cela la naturopathe peut mettre en place un rééquilibrage alimentaire, des cures saisonnières, des jeûnes, etc…
La gestion émotionnelle : afin de maintenir un bon équilibre nero-psychique et ainsi mieux gérer son stress, ses angoisses, ses phobies,… (Sophrologie, relaxation, EFT,…).
L’exercice physique : car, effectué régulièrement sur la durée, il contribue également à maintenir notre corps en forme (Gym, natation, Yoga, cardio, marche,…).

L’harmonisation de ce trio permet au consultant d’acquérir une meilleure hygiène de vie.

Peuvent s’ajouter à cela des techniques complémentaires comme l’hydrologie (utilisation des vertus de l’eau, en interne et en externe), la pneumologie (techniques respiratoires), l’actinologie (techniques vibratoires regroupant la luminothérapie, la musicotéhrapie ou encore la thermothérapie), la magnétologie (utilisation des aimants, du magnétisme), la phytologie (utilisation des plantes : phytothérapie, aromathérapie, gemmothérapie, Fleurs de Bach, etc…) , la chirologie (techniques manuelles de bien-être : massage Californien, massage Ayurvédique, etc… ) et la réflexologie (techniques réflexes sur différentes parties du corps : pieds, mains, oreilles).

Les cures :

Après un bilan complet, le naturopathe peut, en fonction de la vitalité de la personne de ses surcharges/carences et de l’état de ses organes d’éliminations proposer différentes cures :

La cure de désintoxication aura pour objectif de débarrasser l’organisme des toxines et toxiques qui le surchargent et entravent son bon fonctionnement. Pour cela, le naturopathe aura recours à diverses techniques drainantes et dépuratives.
Cette cure druide 3 semaines à un mois, voire au-delà si l’organisme est particulièrement encrassé.

La cure de revitalisation est une cure de « reconstruction ». Elle dure entre 2 et mois. Son but étant de rétablir l’énergie vitale à son meilleur niveau.
La cure de revitalisation fera obligatoirement suite à une cure de désintoxication.

La cure de stabilisation aura pour ambition de maintenir et de préserver le plus haut niveau de vitalité dans le corps. Elle doit devenir le quotidien.

Le rôle du naturopathe et ses domaines d’intervention :

Le naturopathe, réel éducateur de santé, travaille donc sur la(les) cause(s) des troubles de la santé de ses consultants, afin de rééquilibrer l’organisme de ces derniers, en stimulant les mécanismes naturels d’autoguérison que nous possédons tous en nous. Pour cela, il utilise diverses techniques (voir §Les techniques utilisées en naturopathie).
Son rôle étant de conduire chaque consultant vers son hygiène vitale optimale.

D’une manière générale, le naturopathe peut accompagner tous les troubles de la santé : fatigue, insomnies, stress, anxiété, irritabilité, acné, eczéma, allergies, constipation, troubles digestifs, arthrite, arthrose, rhumatismes, migraines, problèmes de thyroïde, syndrome prémenstruel, désordre menstruel, infertilité, symptômes de la ménopause, infections à répétitions, désintoxication, etc…
Et ce tout au long de la vie.

Néanmoins, le naturopathe ne peut pas intervenir en lieu et place d’un médecin pour des diagnostics, interventions sur pathologies infectieuses graves, lésionnelles ou encore des urgences.

Publicités