bien-être, développement personnel, naturopathie, santé, style de vie

À vos montres, prêts, changez !

time-371226_1920Passage obligatoire deux fois par an, nous changeons d’heure : +1 heure au mois de mars et -1 heure en octobre.

Instauré la première fois en France en 1916, mais abolit l’année suivante ; puis repris sous l’occupation en 1940 et de nouveau abandonné après la Libération (l’heure d’été est abandonnée, cependant l’heure d’avance sur le méridien de Greenwich est conservé) ; le changement est finalement repris en 1976 par Valéry Giscard d’Estaing, à la suite du choc pétrolier, dont l’optique étant d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage en soirée.

Depuis cette date, nous vivons donc en décalage sur le soleil ; 2 heures de plus de mars à octobre et 1 heure de plus d’octobre à mars.

Or, ces modifications de rythme, qui pour certains peuvent paraître anodines – alors qu’elles n’ont rien de naturels – ne sont finalement pas sans conséquences sur nos organismes

En effet, notre synchroniseur jour-nuit, qui détermine la production de cortisol (hormone facilitant le réveil) et de mélatonine (hormone du sommeil) se voit décaler. De même que les pics de vigilance, ainsi que la température corporelle. Et il faudra compter plusieurs jours, voire quelques semaines pour que nos différents cycles se remettent en place.

Durant ces périodes de transitions, on note alors un certain « mal-être » chez environ 25% de la population, avec une plus forte sensibilité chez les jeunes enfants et les personnes âgées. Outre, la difficulté à trouver le sommeil ou à se réveiller et donc une fatigue augmentée. On remarque également :
• une modification de l’humeur (irritabilité, instabilité, agressivité,…)
• une baisse de la productivité 
• une diminution de l’attention
• de la démotivation
• des échecs scolaires
• de l’absentéisme
• du stress, du burn-out
• des troubles digestifs
• et plus dramatiquement : une augmentation des accidents de travail et de la route, ainsi que des malaises (+ 5% les jours qui suivent le changement d’heure)

Or, malgré ces constats, la France reste sur le modèle de 1976, contrairement à d’autres pays comme l’Argentine, la Russie, l’Arménie, l’Egypte et la Tunisie qui n’ont qu’un seul fuseau horaire tout au long de l’année.

Comment mieux vivre ces changements d’heure ?

  • L’idéal serait de s’y préparer une semaine à l’avance, lorsque cela vous est possible, à raison de +/- 10 minutes par jour.
    Par exemple à l’approche de l’heure d’été, avancez chaque jour votre heure de lever de 10 minutes. Pour l’heure d’hiver, c’est plutôt sur l’heure du coucher que vous pouvez jouer.
  • Ensuite même si cela peut être, un peu difficile au début après le changement d’heure, levez-vous à heure fixe un certain temps, afin de resynchroniser votre horloge biologique (on évitera les grasses matinées pour ne pas accentuer les effets du décalage).
  • Calez, dès le changement d’heure, vos heures de repas et de loisirs sur la nouvelle heure.
  • Couchez-vous au calme (éteignez vos écrans et prenez du temps pour vous, pour vous relaxer et/ou pour méditer).
  • Évitez la consommation de café et de boissons énergisantes après 16h, afin de ne pas perturber vos cycles de sommeil durant la nuit.
  • Mangez léger le soir.
  • Enfin, pensez aux plantes (infusions) et Fleurs de Bach qui peuvent vous aider à traverser cette période de transition plus facilement.
  • Pour la transition de l’automne, pensez aussi à la luminothérapie 😉

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s